Nos actualités

GEIQ InterproContrats Pro

Walter Mendes, Gérant de Netconcept : « L’épanouissement des collaborateurs est vecteur de création de valeur »

Walter Mendes, 42 ans, est aux commandes de la société Netconcept depuis 7 ans. Egalement membre du CJD et du GEIQ Interpro Alsace, il nous livre quelques secrets de la réussite de son entreprise et évoque son récent partenariat avec Alemploi.

« Politique d’épanouissement ! ». Cette expression revient sans cesse dans la bouche de Walter Mendes. C’est que le bien être au travail, il en a fait l’axe central de sa politique d’entreprise. Et chez Netconcept, cela se voit. Des locaux agréables – l’entreprise a investi 80 000 euros pour leur rafraichissement et leur agrandissement-, un personnel unanimement souriant, une ambiance de travail détendue,…

20ème anniversaire

« J’ai mi en place des réunions, mais aussi des rassemblements, autour du casse croûte et de soirées et événements festifs ». L’anniversaire des 20 ans de Net Concept en juin 2015, événement regroupant 80 personnes, -personnel, familles, clients et fournisseurs et partenaires-, en est un bel exemple. « Mon souhait était de valoriser notre personnel et nos métiers : nous avons par exemple monté des tyroliennes, pour que le public se rende compte de ce qu’est le métier de cordiste chez nous. Le tout dans une ambiance festive avec jeux, animations et groupe rock ».

Management relationnel

Au delà de ces aspects de management relationnel, Walter Mendes a instauré des paniers repas, des primes et un intéressement aux performances pour tous, ce qui dans une entreprise de 20 salariés tout juste, est plutôt remarquable et avant gardiste.

Dans la même logique, Netconcept investit dans les compétences. « Nous avons mis en place un plan de formation, ce qui n’avait jamais existé durant les 15 premières années de la vie de l’entreprise.»

Notre objectif était l’intégration durable, en contrats CDI, de nouvelles recrues qui nous ressemblent.

Un plan de recrutement et d’intégration a également été mis sur pied en s’appuyant sur les services d’Alemploi. Netconcept s’est en effet très vite confronté à de grandes difficultés de recrutement : très peu de profils, non calés avec les valeurs de l’entreprise,  un manque cruel de vocations lié à la mauvaise image des métiers, une rareté de formations ouvrant aux métiers de Netconcept. « Il existe une seule école de formation d’apprentis cordistes en France. Par ailleurs certains métiers, comme par exemple celui de technicien dératisation, souffrent d’une image très négative auprès du grand public. Notre collaboration avec Alemploi a débuté au mois de mars dernier. Notre objectif était l’intégration durable, en contrats CDI, de nouvelles recrues qui nous ressemblent. C’est à dire des profils de personnes qui collent avec notre culture d’entreprise positive autour d’équipes soudée et enthousiastes» Pour ce faire, Alemploi a été tout particulièrement chargé de l’ingénierie de formation et de l’accompagnement des salariés.

Trois personnes ont été recrutées pour le moment, elles sont sous contrat de professionnalisation « Prodiat » pour une durée d’un an, avant leur intégration en CDI dans les effectifs :

un cordiste qui a démarré son contrat en mars 2015. Ce poste est occupé par Aurélien, 25 ans, électricien de formation.

un technicien câbles, Emilio, 23 ans, qui vient de démarrer son contrat au mois de septembre 2015.

un technicien hygiéniste, en la personne de Julien, 28 ans, peintre de formation, qui a démarré son contrat début octobre 2015.

« La solution Alemploi nous aide beaucoup »

Plus encore que les compétences techniques, c’est le savoir-être qui va pérenniser le poste chez Netconcept. « La solution Alemploi nous aide beaucoup. La détection et le recrutement se sont fait sur la base de compétences de « savoir-être ». Le montage du programme de formation personnalisée, avec le recours à des formateurs à la fois externes et internes, correspond très précisément à nos besoins, nos contraintes et nos attentes ».

Prenons l’exemple d’un cordiste, celui–ci doit savoir nettoyer des vitres mais aussi intervenir sur les bâtiments en faisant de la maçonnerie, des travaux d’étanchéité, de la peinture, etc. Il doit maîtriser les règles des déplacements en hauteur. La formation Prodiat montée par Alemploi répond à tous ces critères du métier, tout en englobant un module de compétences comportementales et relations clients intitulé «  Vie de l’entreprise ». Ce sont des formateurs internes qui prennent en charge ce volet, intimement lié aux valeurs et à la culture d’entreprise.

« Je suis convaincu que la conjonction d’une politique d’épanouissement interne et d’une politique de développement des compétences se répercute directement sur notre capacité à générer de la performance, à gagner de l’argent, in fine à pérenniser l’entreprise. »

Pour preuve, le bilan sept ans après l’arrivée de Walter Mendes : l’entreprise est passée d’un chiffre d’affaires de 350 000 euros à 1,7 million d’euros. Les effectifs ont été boostés de 4 à 20 emplois. Des chiffres qui parlent d’eux –mêmes…

Brigitte Simon

 

Netconcept en bref 

 

– Implantation à Souffelweyersheim

– 20 salariés

– Chiffre d’affaires 2014 : 1,7 million d’euros

– 3 valeurs centrales : l’innovation, l’excellence, l’épanouissement.

– 3 activités principales :

  • les traitements anti-nuisibles (dératisation, désinsectisation, désinfection, dépigeonnisation)
  • les travaux d’accès difficile : sécurité, entretien et hygiène des bâtiments.
  • l’architecture contemporaine : Net Concept utilise des filets inox et des systèmes de câbles pour la réalisation d’ouvrages contemporains tels que garde corps, végétalisation de façade, etc.

– Métiers exercés : cordistes qualifiés, techniciens agréés pour le traitement anti-nuisibles, collaborateurs commerciaux et administratifs, techniciens hygiénistes.

Site web : http://www.netconceptalsace.fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Netconcept/233720150048379

 

partager cet article