Nos actualités

GEIQ TPClauses d'insertion

ALEMPLOI accompagne EUROVIA dans ses clauses d’insertion

La société Eurovia implantée depuis 60 ans à Fegersheim et Molsheim réalise chaque année plus de 10 000 heures d’insertion. Elle a fait appel à l’expertise de Relais Chantier et aux compétences d’Alemploi pour le recrutement et la formation préalable à l’emploi de 7 jeunes.

20 candidats issus des missions locales ont été auditionnés ; 7 ont été retenus. Le recrutement s’est fait en binôme avec Laurent Demange, responsable de secteur pour Eurovia à Fegersheim. « Notre valeur ajoutée c’est notre capacité à détecter des jeunes réellement motivés, qui ont le potentiel pour devenir les futurs talents de l’entreprise, raconte Frédérique Durand, coordinatrice emploi-formation BTP d’Alemploi. Le taux d’insertion durable des jeunes recrutés par Alemploi est supérieur à 70% chaque année, j’espère que ces recrutements viendront confirmer que nous avons misé sur les bonnes personnes. Les premières semaines d’insertion nous laissent en tout cas espérer le meilleur… ».

Le parcours proposé comprend une période de pré-qualification aux métiers des travaux publics, puis la signature d’un contrat d’une durée d’un an au sein d’Eurovia.  Cette formule permet d’offrir à des jeunes éloignés de l’emploi une formation adaptée et un premier contrat de travail, gages d’une insertion professionnelle durable.

 

 

Parcours de formation adaptés

Le parcours préalable de formation s’est étendu sur six semaines, d’avril à mai derniers. Il a pour avantages d’apporter une première formation indispensable avant l’arrivée sur le chantier, et de permettre aux candidats de confirmer la validité de leur projet professionnel. « C’est une valeur ajoutée importante pour les jeunes eux-mêmes », confie Frédérique Durand.
La formation a été dispensée par le CPO, organisme de formation reconnu pour la qualité de ses formations techniques par la FRTP Alsace. Deux stages au sein d’Eurovia, d’une durée d’une semaine chacun, étaient également inscrits dans la maquette pédagogique de cette pré-qualification. Le premier stage s’est déroulé à Pâques, le second s’est achevé le 23 mai.

Michel Walter, formateur au CPO
« Le but de cette formation préalable à la signature du contrat de travail est que les candidats puissent acquérir les bases incontournables en matière de sécurité sur les chantiers. Il s’agit également de les rendre autonomes rapidement sur chantier. Je ne cherche pas seulement à transmettre les gestes techniques, mais aussi l’amour du métier et toutes les possibilités d’évolution qui existent.
Je travaille beaucoup le savoir-être, le comportement, l’importance de la ponctualité par exemple, ou encore le strict respect du port des équipements de protection individuelle.
Le groupe des 7 jeunes a un degré de motivation qui m’a agréablement surpris ! Je suis persuadé que certains vont aller loin, jusqu’à la maîtrise de chantier pourquoi pas… ».

Les 7 jeunes viennent  de démarrer leur contrat de travail en Emploi d’Avenir ce 25 mai. Concrètement, c’est Alemploi qui signe le contrat de travail via sa structure du GEIQ TP Alsace,  puis qui met les salariés formés à la disposition d’Eurovia.
Durant cette année en Emploi d’Avenir, Alemploi poursuit son accompagnement en leur apportant une formation qualifiante avec un titre et un suivi personnalisé dans les premiers pas de leur vie active.

 

Quelques témoignages :

En route vers une insertion professionnelle durable

Ils sont 7, ils sont jeunes, ils ont entre 20 et 23 ans.  
Éloignés de l’emploi, ils ont tous connus des galères, des moments difficiles. Aujourd’hui une chose les rassemble : l’envie de changer. Une chose les anime : la volonté de réussir.

Christopher
« Notre formateur est très très bon, très disponible et toujours prêt à nous réexpliquer. Je me sens à l’aise dans la formation et confiant pour la suite. »

Remy
« J’ambitionne de devenir chef de chantier à moyen terme.  Avec un CAP de boulanger, j’ai eu envie de changer, et surtout de me diriger vers un domaine qui recrute ! Aujourd’hui je souhaite avant tout acquérir un véritable métier dans les travaux publics et évoluer ensuite le plus possible. »

Muhammed
« Pouvoir intégrer une grande entreprise des TP comme Eurovia est une chance pour moi. Mon rêve serait de décrocher un CDI chez Eurovia. Ce qui est sûr en tout cas c’est que ce sera une belle référence pour moi pour la suite, quoi qu’il arrive. »

Kevin
« J’ai déjà travaillé grâce à ma formation de peintre en bâtiment mais je voulais m’orienter vers les travaux publics. Pour moi l’avantage de cette formule c’est que je vais pouvoir me qualifier et grimper dans le métier. »

partager cet article